Comment préparer son voyage autour du monde ?

Qu’est ce qui est plus excitant que de préparer un voyage autour du monde. Pour certains, ce genre de voyage est une routine et même une obligation, mais pour d’autres c’est LE voyage de leur vie. Il faut alors bien le préparer afin d’éviter les mauvaises surprises avant, pendant et après un tel voyage.

Les principaux préparatifs à faire

Comme préparatifs importants pour votre tour du monde, un an avant la date de départ, il faut que vous construisiez votre itinéraire idéal. Une fois que cette tâche est faite, vous devez ensuite lister les sites et les régions que vous voulez absolument voir par pays. Pour en savoir plus sur un voyage autour du monde . A part votre itinéraire, à environ 2 mois avant votre départ, il faut que vous commenciez à acheter vos équipements pour faire le tour du monde comme un backpack, appareil photo, vêtements techniques, matériel de camping, baskets de trail, etc. Il ne faut pas oublier d’acheter les médicaments utiles.

Un tour du monde oui, mais pour quel budget ?

Si vous décidez de faire un tour du monde en mode « backpacker », avec votre sac à dos et l’idée de dépenser le moins d’argent possible sur place, vous ne dépenserez pas plus de quelques centaines d’euros par mois. Mais, cela n’est valable que si vous choisissez des pays où le coût de la vie est bas, comme en Asie du sud-est et certains pays d’Amérique du Sud par exemple. Selon certains globes trotteurs, un budget tour du monde, est en moyenne de 15 000 €. Mais  tout dépend de la manière dont vous dépenserez vote argent et les sélectionnés.

Et mon travail dans tous cela ?

Bien sûr, il faut penser à votre travail avant d’aller faire un tour du monde puisque vous aller abandonner votre poste pendant un long délai. Si vous êtes en CDI, vous pouvez prendre un congé sabbatique qui vous assurera de garder votre poste et votre salaire à votre retour. Vous pouvez également penser à une rupture conventionnelle. Vous pouvez alors partir aussi longtemps que vous le souhaitez et aurez le droit au chômage à votre retour. En ce qui concerne la démission, c’est une bonne solution si vous voulez avoir de la liberté et partir aussi longtemps que vous le désirez. Cependant, à votre retour, vous n’aurez plus de travail ni le droit au chômage.