6 critères pour bien choisir votre pompe d’arrosage

pompe d'arrosage

Publié le : 03 juin 20235 mins de lecture

Vous possédez un jardin, une pelouse et beaucoup de plantes ? Avec du soleil et peu de pluie l’été, il vous faut trouver un moyen pour les arroser. Il est alors recommandé d’utiliser une pompe à eau. Pour vous aider à faire le bon choix en fonction de vos besoins en débit et en pression, voici 6 critères qui vont vous permettre de choisir la pompe d’arrosage qui vous convient le mieux.

Définir l’usage que vous en ferez

Dans un premier temps, consultez cette page pour visionner des photos et obtenir quelques explications sur les différentes pompes d’arrosage disponibles sur le marché. Une pompe d’arrosage a pour objectif de récupérer l’eau d’une source : rivière, puits, récupérateur d’eau… pour arroser votre jardin, subvenir à vos besoins domestiques, puiser à plus de 9 mètres de profondeur ou obtenir de l’eau alors qu’il n’existe aucun point électrique autour de vous.

Connaître les différentes pompes d’arrosage sur le marché

Il existe différents types de pompes d’arrosage. La pompe d’arrosage de surface puise l’eau entre 7 et 9 mètres de profondeur. Elle s’utilise le plus souvent pour l’arrosage du jardin et se place au-dessus d’un point d’eau. La pompe suppresseur est plus adaptée aux besoins domestiques (alimentation en eau d’une machine à laver…). Elle comprend les mêmes caractéristiques que la pompe d’arrosage de surface, mais possède en plus un réservoir d’eau. La pompe immergée puise l’eau dans une profondeur supérieure à 9 mètres. Quant à la pompe motopompe, elle s’utilise dans le cas où vous ne pouvez pas vous brancher à l’électricité. Elle fonctionne avec un moteur thermique.

Déterminer le débit dont vous aurez besoin

Pour déterminer le débit qui vous est nécessaire, un débitmètre est un appareil utile. En effet, détenir des outils de bricolage et de jardinage s’avère indispensable lorsque l’on possède une maison. Cependant, sachez que pour arroser une pelouse, vous utilisez environ 6 litres d’eau par m². Le débit peut être aussi exprimé en m³ par heure. Dans ce cas, 2 m³ suffisent pour un petit jardin. Une pompe à eau qui offre un débit supérieur à 5 m³ par heure est uniquement nécessaire si vous disposez d’un terrain dépassant les 5 000 m².

Tenir compte de la pression de l’eau, de la puissance et de la hauteur d’aspiration de la pompe

La pression d’une pompe à eau est la force avec laquelle l’eau se déplace. Cependant, retenez que la longueur et le diamètre du tuyau font que cette pression diminue au fur et à mesure du passage de l’eau. Une pression de 2 bars est conseillée pour une moyenne surface. Ces bars devront être plus nombreux pour une plus grande superficie à arroser, un très long tuyau et une hauteur de dénivelé importante. Le dénivelé est la partie comprise entre votre source d’eau et le lieu d’arrosage. Il vous faut aussi tenir compte de la hauteur d’aspiration de la pompe. Celle-ci correspond à la profondeur dans laquelle l’eau est pompée à la source (cuve, puits…). Une pompe d’arrosage de surface suffit pour les puits peu profonds. En revanche, mieux vaut utiliser une pompe immergée si vous puisez dans une nappe phréatique.

Estimer la qualité de l’eau

Dans le cas où l’eau que vous pompez contiendrait du sable, des graviers ou autres particules, il est judicieux de vous procurer une pompe d’évacuation pour les eaux chargées. En effet, une simple pompe classique risque d’être rapidement endommagée. De manière à ne pas laisser entrer des débris, choisissez un modèle de pompe à eau qui possède des filtres. Sur le site multitanks.com, vous trouvez divers accessoires utiles pour votre pompe à eau.

Choisir le mode de démarrage

Il existe deux façons de démarrer et d’arrêter une pompe à eau. Il vous est possible de sélectionner une pompe automatique qui vous évite de l’amorcer à chaque utilisation ou une pompe que vous amorcerez à chaque fois que vous vous en servirez. Pour choisir le modèle qui vous correspond, posez-vous la question pour savoir si votre pompe fonctionnera en continu (c’est-à-dire plus de 3 heures). De même, selon la grandeur de la surface que vous devez arroser, pensez à sélectionner le nombre de sorties d’eau utile. Il existe des pompes avec deux sorties. Enfin, sachez que les pompes multicellulaires comprenant deux turbines sont moins bruyantes que les monocellulaires qui ne possèdent qu’une seule turbine.


Plan du site