Comment conduire un camion plateau ?

camion plateau

Publié le : 15 mai 20235 mins de lecture

La conduite d’un camion normale diffère totalement de celle d’une dépanneuse. Cette spécificité résulte du comportement différent en fonction du chargement, d’où l’intérêt de connaitre des astuces et retenir quelques conseils pour pouvoir en manœuvrer en toute sécurité. Effectivement, pour ce type de véhicule, il convient de respecter certaines dispositions pour rouler en toute sérénité, et la conduite est différente pour un véhicule vide et chargé.

La conduite d’un camion-remorque à vide

Louer un utilitaire peut s’avérer être une solution pratique et efficace pour remorquer sa voiture tombée en panne loin de sa maison et de son garage. Depuis le garage jusqu’à l’endroit où il faut récupérer la voiture, il faut donc conduire le camion porte-voitures à vide, et cela nécessite une technique appropriée pour garantir sa sécurité et celle des autres usagers sur la voie publique. Effectivement, il y a un trajet à vide entre le garage du loueur vers le lieu de la panne. Or, dans ce cas, il n’y a pas de caisse à l’arrière, d’où aussi l’absence de prise au vent. En l’occurrence, cette configuration ne favorise pas une conduite en grande vitesse, notamment sur des routes sinueuses, dans la mesure où l’adhérence à l’avant se perd avec de la vitesse. Il en est de même si les conditions météorologiques ne sont pas favorables (pluies, neige…), et l’arrière aura du mal à plaquer le véhicule au sol en cas de besoin de freinage urgent.

À découvrir également : Comment bien choisir son utilitaire de location ?

La conduite d’un camion porte-voitures chargé

La location d’un utilitaire intervient pour le dépannage d’un autre véhicule. Le poids en charge varie en fonction du poids à vide et de la charge et de la charge intégrée. Toujours est-il qu’une fois chargée, avec un poids qui a doublé, voire même triplé, les réflexes de conduite d’un camion porte-voitures doivent être adaptés. Effectivement, un poids stabilisant est présent à l’arrière du camion, d’où la nécessite d’adopter une accélération plus franche. En accompagnement, l’anticipation des freinages est incontournable dans la mesure où il faudra plus de temps et une distance d’arrêt plus longue au camion pour s’arrêter.

Outre cela, en cas de vent latéral, le véhicule offrira plus de surface au vent, d’où également plus de prudence sur la tenue du volant en main, de manière à éviter l’écart de route. Enfin, une certaine gêne sera observée du côté du conducteur, étant donné que le véhicule transporté constituera une obstruction partielle ou intégrale de la visibilité par la vitre arrière. Aussi, en cas de manœuvre serrée pour se garer dans le parking ou pour rouler en pleine agglomération, il est important de redouble de vigilance.

Dans tous les cas, francecars.fr vous offrira la solution adéquate pour trouver le camion à remorque le plus approprié à vos besoins.

Les conditions d’utilisation d’une voiture de dépannage

Circuler avec une dépanneuse nécessite le respect de certaines conditions réglementaires. En premier lieu, avant d’intégrer un gros camion, il faut savoir que le poids du chargement maximum autorisé est de 1 250 kg. De ce fait, il est important de s’assurer que le véhicule est autorisé à tracter ce genre de camion. Sinon, au-delà de cette limite, les poids de 3 500 kg seront largement dépassés. Outre le poids, la taille entre également en jeu, avec tout au plus une longueur de 4,55 mètres et une largeur de 2 mètres.

De la même manière, il faut retenir que le camion intègre la classe 2 sur les autoroutes. Ceci étant, le poids total ne doit pas dépasser les 3 500 kg, et la hauteur de doit excéder les 3 mètres, toute charge incluse.

Le camion dit plateau est conçu pour le transport spécifique des véhicules légers, d’où sa forme revêtant une semi-remorque tirée par tracteur. Pour la sécurité de tous, il faut observer certaines règles lorsque le conducteur emprunte les voies publiques. Il est aussi important de savoir équilibrer l’utilisation des pédales d’accélérateur et de freins, de manière à éviter les accidents. Cette mesure est valable, aussi bien lors des manœuvres que de la circulation. D’autre part, il est impératif de veiller à s’assurer de sa visibilité maximale dans les endroits les plus restreints. Sinon, une bonne maîtrise du centre de gravité est aussi nécessaire de manière à avoir un poids bien réparti sur la remorque, pour l’équilibre du véhicule et de sa charge.

Évidemment, le conducteur doit toujours être titulaire d’un permis B en cours de validité obtenu depuis au moins un an, et être âgé de 21 ans au minimum.

Plan du site