Mon blog a moi

Comment investir en SCPI ?

Le meilleur SCPI

Présentant de nombreux avantages pratiques et financiers, les SCPI figurent aujourd’hui parmi les investissements les plus courants. Placer son argent dans une société civile de placement immobilier peut effectivement se présenter comme la solution idéale pour enrichir son patrimoine immobilier et augmenter ses revenus mensuels. De plus, contrairement à une location conventionnelle, l’investisseur n’aura rien à gérer ; les contraintes locatives (loyers et impayés) étant prises en charge par un gérant ou une société. La seule question qui se pose : comment financer vos parts de SCPI ?

Souscrire à un crédit pour acheter ses parts

Placer son capital dans une SCPI se trouve être une option accessible à tout le monde, aussi bien aux personnes physiques que morales, mais son réel intérêt réside dans le fait qu’aucun montant de capital minimum n’est imposé à la souscription. Vous pourrez donc acquérir des parts de la société qui gère le portefeuille immobilier, quelle que soit la hauteur de vos économies.

Pour financer l’acquisition des parts, le souscripteur peut contracter un crédit. Contrairement aux idées reçues, cette solution s’avère très profitable pour ceux qui n’ont pas de capital à investir, mais souhaitent toutefois se constituer un patrimoine immobilier. La souscription à un prêt permet en effet à l’investisseur de profiter d’un effet de levier considérable à savoir le différentiel entre taux élevé du rendement de la SCPI et taux d’emprunt bas. En même temps, les gains fonciers peuvent financer une partie des mensualités.

L’achat à crédit offre par ailleurs un avantage fiscal de taille. Il permet notamment de déduire certaines dépenses des revenus imposables : frais de dossier du prêt, intérêts d’emprunt et coût de l’assurance. Pour dénicher le meilleur SCPI conforme à votre situation, renseignez-vous sur des sites spécialisés comme https://portail-scpi.fr/.

Investir dans une SCPI grâce à l’assurance-vie

Pour optimiser le scpi de rendement tout en mutualisant les risques de l’investissement, l’achat des parts par le biais d’un contrat d’assurance-vie peut s’avérer payant. Ce placement s’adresse particulièrement aux foyers fortement imposés. Les gains issus des meilleures SCPI sont dans ce cas soumis à la fiscalité des contrats d’assurance-vie par conséquent, les revenus (loyers et plus-value) sont exemptés d’impôts tant qu’ils ne sont pas retirés.

Catégorisées par ailleurs comme des unités de compte, les parts d’une SCPI ne sont soumises aux prélèvements sociaux que lors du rachat (partiel ou total). Si l’épargnant souhaite retirer ses gains, il peut toutefois profiter de quelques dispositifs avantageux :

. Abattement de 4 600 ou 9 200 euros (couples) sur les plus-values au-delà de huit ans

. Flat tax (30 % contributions sociales comprises)

. Capital initial non concerné à l’imposition

Les SCPI investit dans un contrat d’assurance-vie devront payer l’IFI ou impôt sur la fortune immobilière, mais en partie seulement.

L’achat de SCPI en nue-propriété

Le démembrement d’une propriété immobilière consiste à partager cette dernière entre un usufruitier (qui jouit du bien) et un nu-propriétaire (qui le contrôle). En plaçant son argent dans une SCPI à travers la nue-propriété, le souscripteur peut se constituer un patrimoine, mais en payant seulement une partie des prix de la pleine propriété. A la fin du démembrement cependant, il pourra toucher la totalité des revenus de la pleine propriété. C’est d’ailleurs grâce à cet avantage financier que cette solution est considérée comme l’une de meilleures solutions en termes de SCPI de l’année 2019.

Fiscalement, cet investissement présente également certains atouts. Dans la mesure où c’est l’usufructuaire qui utilise l’immobilier, le nu-propriétaire est donc exempté d’impôt sur le revenu ou de prélèvements sociaux durant toute la durée du démembrement.

De plus, les parts de la société civile ne rentrent pas dans l’assiette fiscale de l’IFI. Il s’agit donc d’un placement très avantageux pour les souscripteurs avec une tranche d’imposition très élevée. Trouver la meilleure solution de SCPI conforme à vos possibilités financières en sollicitant les conseils d’un  professionnel (conseiller financier ou patrimonial).

Payer l’acquisition comptant, est-ce possible ?

Oui, il est en effet possible d’acquérir les parts d’une SCPI en cash, mais cette solution n’est pas considérée comme l’une des meilleures SCPI de l’année 2020. Bien entendu, il faudra posséder un capital à disposition (et justifié), mais vous n’avez pas besoin d’une importante capacité d’investissement. Les actions sont en effet accessibles à partir de quelques milliers d’euros.

Contrairement aux autres placements, cette option permet de toucher dans l’immédiat des revenus supplémentaires tous les 3 mois. En échange, les profits sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux contributions sociales. Le taux d’imposition varie dans ce cas selon la tranche marginale du souscripteur et peut ainsi être assez élevé. L’achat de SCPI comptant est donc plus adapté aux investisseurs avec une marge d’imposition faible qui souhaitent accroitre leurs propriétés immobilières. Ce type de placement présente aussi un avantage de taille pour renflouer les caisses sur quelques mois.

Pour finir, chaque solution permet de répondre à différents objectifs d’épargne (préparer une retraite, simplifier une transmission, diversifier son patrimoine…) et possède ses propres avantages ou spécificités. Afin de garantir la rentabilité et la réussite de l’investissement, pensez à toujours solliciter les conseils d’un professionnel avant toute acquisition. Si un banquier ou un courtier peut vous assister lors de la transaction, un conseiller en gestion de patrimoine ou un conseiller financier saura vous aider à choisir les bons placements.

Quitter la version mobile