Mon blog a moi

Conseils pour réaliser un investissement forestier

investissement forestier

L’investissement dans la forêt devient actuellement de plus en plus  régnant chez les investisseurs français. Cet investissement permet de répondre à de plusieurs objectifs patrimoniaux. Il s’avère être un placement très intéressant pour les personnes qui veulent réduire leur impôt, diversifier son portefeuille, faire un investissement financier. Il peut être parfois bénéfique aussi pour les objectifs plus singuliers comme la possession d’un coin de verdure afin de se balader librement. Ce type de placement peut se faire dans une optique de capitalisation ou de revenu. Alors, comment investir dans les forêts ?

Pourquoi investir dans le forestier ?

Le marché de la forêt est toujours attractif en France. Il s’agit du 3e pays européen en ce qui concerne la surface forestière et le numéro un de pays européen en matière de stock de bois sur pied. Le 75% de la totalité des 16 millions d’hectares de forêts de ce territoire appartient  aux propriétaires privés. En général, la valeur des forêts est en forte croissance. Les prix du marché des forêts ont rencontré une croissance nette environ de 3 à 4% par an pendant les 20 dernières années. En effet, faire un investissement forestier est donc la meilleure façon d’introduire dans un marché en pleine croissance. De plus, ce placement est très intéressant sur le plan fiscal. Il répond à de nombreux objectifs : investir dans un placement d’avenir, diversifier ou transmettre un patrimoine, baisser son impôt sur l’ISF ou le revenu. L’investissement forestier est aussi peu risqué, car selon le contexte environnemental et économique d’aujourd’hui, la valeur de la forêt devrait se développer avec le temps. Ainsi, les risques de moins-values sont limitants lors de la revente. De même, si le prix du bois baisse, vous pouvez attendre la reprise des cours à l’augmentation de valeur pour vendre votre bois.         

Conseils pour réaliser un investissement forestier

Si vous voulez investir dans les forêts, il existe plusieurs moyens qui s’offrent à vous. Vous pouvez choisir par exemple d’acheter directement des parcelles. Cet investissement n’est pas forcement rentable dans tout le long de quelques années. Il s’agit d’un investissement à long terme d’une durée de 15 ans qui nécessite une gestion et un entretien continuel des bois. De plus, il faut avoir une forêt de surface d’au moins de 80 hectares pour pouvoir obtenir des revenus complémentaires par les coupes de bois. Donc, le ticket d’entrée peut être assez élevé. Il est aussi possible d’investir dans le compte d’investissement forestier et d’assurance. Il s’adresse aux propriétaires de forêt ayant une assurance contre les intempéries. Cela consiste à déposer des montants perçus de l’exploitation de la forêt et de focaliser les dépenses. Vous pouvez y déposer également des fonds personnels, au niveau de 30% maximum du global des dépôts. La totalité des sommes versées sur ce compte est détaxée d’impôt sur la fortune immobilière ainsi que des droits de succession à 75% de leur valeur. Le placement dans les groupements forestiers est le troisième moyen d’investir dans les forêts.          

Peut-on choisir d’investir dans un groupement forestier ?

Investir dans les groupements fonciers forestiers (GFF) est le placement le plus accessible. Il permet à débloquer des montants très importants et avec plus de simplicité. Il s’agit d’investir dans une entreprise qui possède des forêts et l’investisseur encaisse une  part des revenus générés. Ainsi, les particuliers peuvent investir aisément dans les forêts afin de diversifier leur patrimoine. Dans cet investissement, il n’y a pas de problèmes de gestion, car les professionnels se chargent de tout. L’investissement dans le groupement forestier présente de nombreux avantages. C’est un investissement dans un actif tangible, en grande partie abrité des évolutions des affaires boursières et financières parce qu’il est décorrélé.      

 

Quitter la version mobile