Mon blog a moi

L’accompagnement du village de l’emploi dans l’insertion professionnelle des jeunes diplômés

Insertion professionnelle
Si vous tapez sur Google « quelles sont les règles pour rédiger une lettre de motivation réussie ? », vous aurez une infinité de résultats qui s’affichent devant vous. Pour un postulant qui cherche des informations pratiques pour rédiger une bonne lettre, il n’aura aucun mal à trouver des conseils pour la structure et le contenu. Mais cela n’égalera jamais une formation en techniques de recherche d’emploi comme celles proposées au Village de l’emploi. Dans cet article, nous vous proposons les secrets d’une mettre époustouflante, enseignés aux jeunes diplômés qui peinent à décrocher un entretien d’embauche.

Secret n°1 : Susciter l’intérêt

Selon les « village de l’emploi avis », les candidats qui ont pu décrocher ce fameux entretien d’embauche sont ceux qui maîtrisent l’art de susciter l’intérêt. Même si nous venons d’utiliser le mot « art », il ne s’agit en aucun cas d’un talent mystique, mais d’une démarche qui nécessite de l’entrainement et une préparation qui ne laisse rien au hasard. Dans un premier temps, les adhérents au Village de l’emploi sont amenés à se renseigner sur l’entreprise pour laquelle ils postulent, d’où l’importance de créer une lettre personnalisée pour chaque candidature. Pour cela, il suffit de se rendre sur la toile et de faire une petite recherche. Cette entreprise possède surement un site Internet mettant en avant son historique, ses projets, ses idéologies, etc. Imprégnez-vous de ces informations pour pourvoir en faire bon usage non seulement lorsque vous rédigez votre lettre, mais aussi lorsque vous discutez avec le recruteur pendant l’entretien. Au cours de cette formation, on vous apprend aussi comment susciter l’intérêt des ressources humaines en puisant dans l’offre d’emploi des éléments solides qui appuieront votre candidature. Introduisez « compétences opérationnelles », « aptitudes managériales », « logiciel X » sans votre lettre de motivation. Vous parviendrez ainsi à captiver l’attention du recruteur. Il vous faudra peut-être fournir plus d’effort pour vous retrouver dans son bureau, mais une chose est sure : votre dossier ne finirait pas à la poubelle ou au fond d’un tiroir.

Secret n°2 : Titiller la curiosité

Pour convaincre le recruteur, susciter son intérêt ne suffit pas. Il va provoquer en lui une réaction plus grande. Quelle est donc la différence entre intérêt et curiosité ? Le premier évitera à votre lettre d’être ignorée alors que le seconde la rendre irrésistible aux yeux du lecteur qui n’aura d’autre choix quez de vous proposer un rendez-vous. L’une des qualités qu’on retrouve très peu dans les lettres de motivation des jeunes diplômés et qui pourtant garantit leur insertion professionnelle : la créativité. Vous postulez pour des métiers de l’informatique ? Insérez un lien vers votre portfolio en ligne dans votre lettre de motivation ! Voici une astuce qui permettra à votre candidature de se démarquer des autres. Cependant, il va falloir fournir un effort supplémentaire. Rendez-vous sur l’un des logiciels en ligne mis à la disposition des internautes, même les plus débutants d’entre eux, pour créer un site web. Dans ce portfolio, vous pouvez mettre vos diplômes, vos compétences, des réalisations personnelles, des liens vers de sites qui vous intéressent et en rapport avec votre domaine d’activité, etc. Pensez toutefois à soigner le visuel puisque la personne qui ouvrira votre portfolio numérique, en l’occurrence le recruteur, se fera une opinion favorable ou défavorable de ce qu’il a devant les yeux dès les 15 premières secondes. Choisissez alors une palette de couleurs et préférez une esthétique minimaliste. Le recruteur sera, sans le moindre doute, curieux de rencontrer la personne qui se cache derrière cet informaticien et artiste dont la candidature ne ressemble à aucune autre.

Secret n° 3 : Créer une proximité avec le recruteur tout en restant professionnel

Le lien à proprement que vous allez tisser avec le recruteur dépendra de l’entretien d’embauche. Néanmoins, vous pouvez préparer le terrain dès la lettre de motivation. Comment ? En évitant les formules qui reflète un égocentrisme déprécié par les entreprises. Ainsi, pendant la formation au Village de l’emploi, votre recherche d’emploi est orientée vers des démarches dont le but est de mettre en avant votre esprit d’équipe et votre prédisposition à adopter les valeurs de l’entreprise. En rédigeant une lettre où le « je » est omniprésent, vous renvoyez l’image d’une personne qui aurait du mal à fonctionner en groupe. Cette déduction peut être hâtive et éloignée de votre réalité, mais le jeu du recrutement est impitoyable. Comme dans un casting, vous n’avez pas droit à l’erreur. La concurrence est si rude que les chances, qui sont accordées pour faire valoir votre profil, doivent toutes être saisies. Gardez alors en tête que la lettre de motivation est composée de 3 parties. Seule la première portant le nom de « moi » vous est consacrée. Celles qui suivent, en l’occurrence « vous » et « nous » doivent vous permettre de montrer l’intérêt que vous portez aux projets et modes de fonctionnement de l’entreprise. Elles doivent également permettre au recruteur de se figurer comment vous allez contribuer à l’évolution du business.

Secret n°4 : l’élégance linguistique

Pour rédiger une lettre de motivation qui vous rapproche le plus possible de votre job de rêve, vous devez opter pour un ton élégant. Il est vrai que pour trouver un emploi dans le domaine des technologies de l’information, vous n’avez pas besoin du talent rédactionnel de Proust, mais un peu de raffinement et d’implication ne vous feront aucun mal. Au contraire, cela vous aidera à vous démarquer. Au Village de l’emploi, vous n’allez surement pas faire évoluer votre maitrise de la langue, mais vous bénéficiez d’un accompagnement qui vous met à l’abri des faites les plus rédhibitoires. Des coachs sont mis à votre disposition pour vous suggérer des tournures plus souples et une hiérarchisation des informations témoignant d’un esprit rationnel et méthodique. Notez que les recruteurs apprécient particulièrement les dossiers de candidature à zéro défaut : cela montre que le candidat dispose de soft skills qui l’habilitent à un avenir prospère.

Secret n°5 : mettre la lumière sur une compétence particulière

Il s’agit de choisir non pas 2 ou 3 compétences, mais une seule pour la mettre en valeur et en faire le pivot de votre lettre de motivation. Si vous postulez pour un poste d’assistant maitre d’ouvrage, vous serez bien entendu amené à diriger une équipe. Toutes vos qualifications techniques ont surement été annoncées dans votre CV. Inutile alors d’y revenir dans votre lettre de motivation. Cela risque d’ennuyer le recruteur. Vous produirez surement l’effet contraire sur votre interlocuteur si vous consacrez toute la partie « moi » à vos compétences relationnelles. Les ressources humaines reçoivent une infinité de lettres pour un emploi informatique, mais très peu d’entre elles contiennent ce type de subtilités. Les candidats font un patchworks de leurs atouts techniques mais omettent de souligner leurs qualités humaines et sociales qui indiquent au recruteur qu’il a entre les mains, un postulant en or qu’il ne doit pas laisser filer.


Quitter la version mobile