Mon blog a moi

Pourquoi opter pour des pansements au miel de manuka ?

pansements au miel de manuka

Le miel offre de nombreux bienfaits pour l’organisme. Parmi ses innombrables vertus thérapeutiques, ses propriétés cicatrisantes sont probablement les plus connues. Le miel est d’ailleurs utilisé depuis des siècles pour soigner les blessures et les plaies superficielles. C’est pourquoi poser un pansement au miel continue d’être une pratique très courante de nos jours.

Les vertus cicatrisantes du miel

Le miel est connu depuis des années pour ses bienfaits pour le corps. Parmi eux, on lui reconnaît volontiers un fort pouvoir cicatrisant. En plus de l’eau et du fructose, le miel contient en effet de l’acide formique qui joue le rôle d’antiseptique. Il renferme également des inhibines, en grande partie de l’eau oxygénée, qui permettent de freiner la prolifération des bactéries. Autrement dit, un pansement au miel permet de soigner efficacement les plaies. En outre, les micro-organismes susceptibles de pénétrer dans la plaie ne peuvent pas survivre en milieu acide.  Le miel, qui est une substance acide grâce à tous ses composants, favorise alors l’élimination des microbes et des bactéries. De plus, ce nectar est particulièrement riche en sucres. De ce fait, il est capable d’aspirer les suintements qui apparaissent généralement sur une lésion de la peau. Appliquer du miel sur une blessure permet donc de l’assécher plus rapidement et d’en accélérer la guérison. C’est pourquoi les pansements au miel sont très prisés pour soigner les petits bobos du quotidien.

Comment faire un pansement au miel ?

Il est primordial de nettoyer préalablement la plaie avec de l’eau et du savon ou avec du sérum physiologique. Déposez ensuite une fine couche de miel sur le dessus. Veillez à appliquer une couche homogène sur toute la surface de la plaie. Il est également important de ne pas mettre trop de miel pour éviter à la peau de macérer. Cela permet en outre d’éviter aux tissus périphériques de se dessécher sous l’action acide du miel. Enfin, recouvrez avec une compresse bien propre. Cette opération doit être renouvelée toutes les 24 heures tant que la plaie continue de suinter. Espacez les renouvellements tous les 2 jours une fois la plaie sèche, jusqu’à sa cicatrisation complète. Pour plus d’efficacité de vos pansements miel, vous pouvez utiliser des huiles essentielles en complément, par exemple l’huile essentielle d’immortelle. Cependant, les laboratoires pharmaceutiques ont depuis quelques années développé des pansements au miel. Ces produits prêts à l’emploi vous permettent de bénéficier plus facilement des vertus cicatrisantes du miel. Il ne vous reste alors plus qu’à poser directement le tissu imprégné de miel sur la plaie et le tour est joué.

Particularités du miel de manuka

En fonction de la fleur dont il est issu, un miel peut présenter des vertus plus ou moins puissantes qu’un autre. Ce facteur détermine notamment ses propriétés cicatrisantes. Parmi les variétés existantes, le miel de manuka est reconnu pour être le plus bénéfique pour la santé. Il provient du manuka, un arbre qui pousse uniquement en Nouvelle-Zélande et dans certaines régions d’Australie. Les propriétés incroyablement puissantes du miel de manuka viennent donc de la composition du pollen des fleurs de cet arbre. Ainsi, les recherches effectuées par le néozélandais Peter Molan ont démontré une forte concentration de méthylglyoxal dans ce miel. Si tous les miels en contiennent, le miel de manuka présente en revanche un taux beaucoup plus élevé. Il lutte donc plus efficacement contre les bactéries et les inflammations. Il peut par exemple être utilisé dans le traitement des bronchites, dans angines et des sinusites. Il serait même capable d’empêcher les staphylocoques dorés résistants aux antibiotiques classiques de se développer. Les pansements miel de manuka pourraient même venir à bout des blessures ulcérées.

Comment choisir son miel de manuka ?

Avant d’acheter du miel de manuka, le plus important est de vérifier sa provenance. Comme l’arbre dont il tire son nom ne pousse qu’en Nouvelle-Zélande, le vrai miel de manuka n’est donc produit que dans ce pays. Si l’emballage mentionne un pays autre que la Nouvelle-Zélande, ou éventuellement l’Australie, méfiez-vous. Il peut s’agir d’une contrefaçon. Par ailleurs, assurez-vous que le produit porte la mention MGO. Il s’agit d’une norme imposée par le professeur Thomas Henle indiquant le taux de méthylglyoxal présent dans le miel. Ce taux se mesure en mg/kg. L’indice 100+ est par exemple présente sur un miel destiné à une consommation quotidienne pour renforcer le système immunitaire. L’indice 250+ indique un miel utilisé pour lutter contre les attaques microbiennes légères. L’indice 400+ est utilisé pour un produit destiné à lutter contre les maladies chroniques et soigner les plaies cutanées. Si ces plaies et maladies chroniques persistent, il est possible de se tourner vers un miel doté de l’indice 500+. L’indice 850+ est quant à lui réservé à un miel permettant de lutter contre les bactéries résistantes aux antibiotiques. Il s’utilise aussi dans le traitement des lésions graves tels que les ulcères de la peau. Il convient de ce fait de choisir votre miel de manuka en fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Un taux trop élevé de méthylglyoxal peut en effet entraîner des effets secondaires chez certaines personnes.

Quitter la version mobile