Mon blog a moi

Procédure accélérée pour passer son permis

permis

L’apprentissage du code et de la conduite s’étale le plus souvent sur plusieurs mois. Cela peut représenter un grand frein pour les personnes qui ont un besoin urgent d’un permis de conduire. Le permis accéléré permet d’y remédier. En effet, avec cette nouvelle formule, l’élève peut obtenir son permis seulement en un mois. Mais comment cela fonctionne t-il ?

Permis accéléré : comment ça marche ?

Le permis accéléré, encore connu sous le nom de stage continu ou de permis intensif peut être acquis dans un délai relativement court, généralement en 30 jours. Pour les salariés et les étudiants, cette option offre un bon compromis, car ils peuvent préparer leur permis pendant la période de congé ou de vacances scolaires. Cette solution est aussi à privilégier pour les personnes ayant raté les examens ou qui maîtrisent déjà le code et la conduite.

Si vous devez réaliser votre apprentissage sur plusieurs mois, avec ce module, les cours de code durent en moyenne une semaine et les cours de conduite entre une à deux semaines. Il s’agit d’une formation intensive, donc vous devez être disponible toute la journée. Dans certains cas, vous serez amené à réaliser jusqu’à 7 heures de conduite par jour. Et pour optimiser l’apprentissage et progresser rapidement, le candidat doit rester dans le véhicule lorsqu’un autre élève conduit. En général, l’enseignement se déroule en groupe, alternant théorie et pratique. Mais il faudrait respecter le nombre d’heures de formation minimum de 20 heures pour la conduite. Si vous recherchez une structure dispensant d’une formation intensive, faites un tour sur www.cer-rouen-normandie.com.

Pourquoi recourir à une telle formule ?

Le gain de temps est l’un des plus grands avantages de la procédure accélérée. Si auparavant, il fallait prévoir plusieurs mois pour l’obtention d’un permis classique, avec le permis accéléré, la formation est rapide et vous pouvez avoir en poche votre permis seulement en un mois. De plus, c’est un bon moyen pour ne pas perdre le fil et mieux appréhender la conduite et créer des automatismes grâce aux cours intensifs.

Il faut noter que vous devez vous conformer aux règles administratives en vigueur qui stipulent que vous devez être inscrit au moins un mois pour passer le code. Puis, vous devez avoir obtenu le code depuis au moins 15 jours et terminé les 20 heures de conduite avant de vous présenter à l’épreuve de conduite. Afin que vous puissiez vous concentrer sur la formation, les auto-écoles s’engagent à prendre en main toutes les démarches. Ce qui représente un atout majeur. Aussi, il est possible de moduler les horaires en fonction de vos disponibilités. Si vous avez un planning à respecter, n’hésitez pas à en faire part au responsable. Et avec certains établissements, pour les salariés, la totalité des frais peut être financée par leurs CPF ou Compte professionnel formation.

Quel budget prévoir ?

Si la procédure accélérée permet de gagner un temps précieux, il faut cependant y mettre le prix. En effet, si les frais avoisinent les mille euros pour une formule classique, avec les formations accélérées, prévoyez un budget plus conséquent. Pour dénicher les meilleures offres, le mieux c’est de faire une comparaison avant de s’inscrire. En fait, le prix peut fortement varier selon les établissements et les villes. Certaines écoles proposent des forfaits plus attractifs que d’autres, et l’écart peut être assez important. En tout cas, méfiez-vous des prix trop bas, il peut y avoir anguille sous roche. Par ailleurs, renseignez-vous sur tout ce qui est inclus dans le forfait. Il se peut que le coût convenu ne comprenne que les frais d’inscription et la formation. Et il faudrait prévoir des dépenses additionnelles, c’est souvent le cas avec les auto-écoles low cost.

Attention ! Toutes les auto-écoles ne proposent pas ce genre de prestation.

Comment choisir la bonne école ?

Les auto-écoles pullulent actuellement. Pour trouver la bonne école, il existe plusieurs paramètres qu’il faudrait revoir au crible. Tout d’abord, vérifiez la réputation de l’établissement en consultant les avis des anciens candidats. Jetez également un œil sur son historique pour juger de son sérieux. De même, renseignez-vous sur la durée et le déroulement de la formation. Pendant les leçons de codes par exemple, le moniteur doit être présent. L’ancienneté est aussi un gage de professionnalisme et de fiabilité. Outre cela, privilégiez un établissement non loin de votre domicile, école ou bureau. Ainsi, vous n’aurez pas à perdre du temps dans les embouteillages. Il est également primordial que les horaires soient adaptés à votre emploi du temps. Dans le cas contraire, vous devrez opter pour des cours individuels qui peuvent nécessiter des coûts supplémentaires. L’appartenance à un réseau est aussi un critère favorable.

Le taux de réussite est aussi un critère clé dans le choix d’une auto-école. Avec le numéro d’agrément de l’établissement, vous pouvez accéder aux résultats pour le code, le permis auto, le permis moto ou la conduite. Enfin, pour évaluer la qualité du service, programmez une visite, la première impression est toujours la bonne. Profitez de cet instant pour vous entretenir avec le responsable et posez toutes les questions qui vous intriguent sur la formation, les supports, le nombre de candidats, le type de véhicules destinés à l’apprentissage…

Quitter la version mobile