Mon blog a moi

Solutions efficaces pour en venir à bout des problèmes de cave humide

Problèmes de cave humide

L’humidité peut rendre pratiquement inutilisable votre cave. Elle est même capable de provoquer des allergies ou avoir d’autres impacts sur votre système immunitaire. Ce phénomène est souvent dû à l’infiltration de l’eau dans les murs et la condensation causée par l’air humide pénétrant dans votre sous-sol. La cave est aussi un endroit confiné où l’air ne circule pas correctement en général. D’où l’importance de traiter ce problème d’humidité et de partager quelques méthodes efficaces y afférentes.

Réflexe: vérifier le taux d’humidité.

Le premier réflexe à adopter est de vérifier le niveau d’humidité de votre sous-sol. Une vérification régulière est d’autant plus efficace pour vous prémunir d’une cave humide. En effet, le pourcentage d’humidité doit avoisiner les 30% en période d’hiver et 55% pendant l’été. En parallèle, mesurez la température de l’endroit. Les moisissures se forment autour de 25°C à cause de l’humidité et surtout au niveau du sous-sol. Elles représentent le plus grand danger. En effectuant une vérification périodique, vous éviterez bien des soucis. En outre, sachez que l’humidité impacte directement sur la valeur de votre bien. Si vous avez les moyens d’acheter un hygromètre, cela vous permettra  de mesurer le taux d’humidité dans l’air. Sinon, le recours à un spécialiste pourra vous faire bénéficier d’un diagnostic de votre sous-sol et vous évitera les problèmes d’humidité des caves.

Solution 1: les techniques de ventilation.

Une bonne aération est toujours importante afin d’optimiser le taux d’humidité de votre cave. D’abord, vous pouvez prévoir des ouvertures ou installer des grilles d’aération dans votre sous-sol. Des petits trous sous les portes ou dans les murs aideront l’air à circuler. Cela vous offrira une ventilation naturelle et ne requiert pas une assistance mécanique spécifique. Si cette technique n’est pas envisageable, vous pouvez recourir à la ventilation mécanique insufflée (VMI) qui apportera de l’air mécanique et contrôlera le niveau d’air frais dans votre pièce avec une évacuation naturelle. Ce système tend à mettre en contact l’air chaud avec les murs froids et humides intérieurs. Un contrôle régulier vous évitera donc une éventuelle condensation. À l’inverse, vous pouvez utiliser la vmc simple flux. Il s’agira d’un apport naturel de l’air avec une évacuation mécanique. Le taux d’humidité sera capté par des systèmes qui hument l’air humide. Enfin, la ventilation de votre cave peut se faire à travers une vmc double flux où tout sera mécanique. Des tuyaux distribueront et évacueront les flux d’air sans que ces derniers ne se rencontrent pas. Via une pompe à chaleur, ce système est très économique, car il peut récupérer la chaleur de l’air.

Solution 2: Renforcez l’étanchéité.

Un niveau d’humidite élevé est souvent dû à des murs non étanches qui laissent passer l’eau. L’application d’enduit d’étanchéité pourra résoudre ce problème. Cependant, cette approche nécessite un nettoyage intégral des parois concernées en retirant les finitions des murs et en décapant ces derniers. Ensuite, un étoupage des parois rendra sec tout le support. L’enduit pourra enfin être appliqué. Sinon, vous pouvez assécher vos murs par un système de pompage, forage, par centrales d’assèchement ou par diodes électriques. Par la suite, l’étanchéité pourra être obtenue en injectant de la résine liquide dans les murs afin qu’elle se diffuse dans toutes les cavités. Une barrière étanche se créera automatiquement et empêchera l’infiltration d eau. Pensez aussi au drainage du sol et/ou des murs à l’aide de bâche à bulles posée sur l’endroit humide. Le cuvelage est une autre technique efficace et classique pour une cave humide. Il consiste à appliquer en premier une couche d’accroche et par la suite une couche de mortier hydraulique étanche. Vous pourrez être tranquille pendant une bonne vingtaine d’années. Enfin, la pose d’une membrane étanche sur les murs extérieurs enterrés est également possible. La couche appliquée peut être sous forme d’enduit (caoutchouc et bitume) ou avoir l’aspect d’un rouleau (polyéthylène haute densité). Les remontées capillaires pourront ainsi être évitées.

Quitter la version mobile